Stages

Développement de nouveaux capteurs permettant le suivi simultané des micropolluants polaires et apolaires
Résumé du sujet


Le suivi de la qualité des milieux aquatiques est devenu une nécessité en termes de sécurité pour la population, la faune et la flore. Ces analyses nécessitent l’usage de méthodes de plus en plus sélectives et sensibles lorsqu’il s’agit de détecter des micropolluants polaires et apolaires. Les capteurs passifs représentent une alternative prometteuse et complémentaires aux techniques d’échantillonnage actuelles car ils sont peu coûteux, ne nécessitent pas d’électricité et permettent de concentrer in-situ les composés ciblés afin d’obtenir une quantité moyenne pondérée sur plusieurs semaines. Actuellement, le matériau polymère constituant la phase réceptrice du capteur passif est sélectionné en fonction de la polarité des composés cibles, multipliant de facto le nombre de matériaux à acheter, à déployer et à extraire. Ainsi, disposer de matériaux capables d’absorber simultanément une très large gamme de composés polaires et apolaires permettrait de faire une économie considérable de temps et d’argent.

L’objectif du stage est donc d’associer des polymères hydrophile et hydrophobe au sein d’un matériau homogène afin de capter, dans les mêmes conditions et en un seul prélèvement, à la fois les composés polaires et apolaires présents dans l’environnement dans lequel il est immergé. Ainsi, deux architectures sont envisagées pour le développement de tels matériaux : (i) les copolymères réticulés et (ii) les Réseaux Interpénétrés de Polymères (RIP). Les effets des différents paramètres structuraux (nature chimique des précurseurs, proportion massique, densité de réticulation…) sur les propriétés des matériaux (tenue mécanique, stabilité hydrolytique….) seront investigués au cours du stage.
A terme, ces matériaux réticulés pourront être exposés aux différents milieux à étudier sans se dissoudre. Les composés piégés pourront ensuite en être extraits par agitation dans un solvant approprié, puis analysés.

Lieu de travail: LPPI - CY Cergy Paris Université, Neuville-sur-Oise

Profil du candidat


Etudiant(e) en master 2 ou élève-ingénieur(e) en dernière année, ayant une solide formation dans le domaine de la chimie des polymères, le (la) candidat(e) devra posséder de bonnes bases en synthèse de polymères et techniques de caractérisation des matériaux, ainsi qu’un goût prononcé pour l’expérimentation.

Compétences principales: Connaissance générale des méthodes de synthèse et de caractérisation des matériaux polymères.
Compétences annexes: Esprit de synthèse, autonomie, bonne communication orale et écrite.

Contact


Personnes à contacter et/ou pour candidater : Envoyer CV + Lettre de motivation

  • Linda Chikh : linda.chikh@cyu.fr
  • Alexandre Michaud : alexandre.michaud@cyu.fr
  • Odile Fichet : odile.fichet@cyu.fr
Nouveaux matériaux polymères pour le développement de batterie Redflow hybride Zn/Manganate-Permanganate
Résumé du sujet


Dans le scénario actuel de transition énergétique, le stockage de l’énergie à grande échelle nécessite des batteries de faible coût, avec une sécurité importante, une faible maintenance, un nombre de cycles de charge/décharge, ainsi que, pour certains services, une puissance élevée. Les batteries Redox Flow (RFB) sont particulièrement bien adaptées pour répondre à ces exigences car elles couvrent une gamme de puissance / énergie allant de quelques kW / kWh à des dizaines de MW / MWh et sont conçues pour des périodes de stockage plus longues que celle de la plupart des autres technologies de stockage.

Dans ce contexte, des recherches sur de nouvelles configurations cellulaires, notamment l'identification de nouveaux couples redox ainsi que la membrane les séparant, sont encore nécessaires. En effet, cette membrane échangeuse d’ions reste l’un des composants critiques des RFB. En plus d’assurer sélectivement le transfert d'ions pour équilibrer la charge, elle doit éviter que les deux compartiments électrolytiques ne se mélangent (crossover) afin d’éviter les courts-circuits ou les auto-décharges.

Ce sujet de Master 2, inscrit dans un projet collaboratif avec des partenaires industriels du secteur, a donc pour but de développer une membrane échangeuse cationique pour une batterie Redox-Flow hybride aqueux Zinc/Manganate-Permanganate. Elle doit présenter une excellente stabilité chimique, une faible résistance ionique, une haute perméabilité et sélectivité vis à vis des ions, tout en ayant une faible perméabilité vis à vis des électrolytes et une tenue mécanique adaptée à l’application.

Plusieurs axes de travail seront menés au cours de ce stage, notamment:

  • l’identification, à partir des membranes commerciales utilisées pour l’application redox flow, des paramètres clés régissant les propriétés d’intérêt (conductivité ionique, sélectivité, porosité…)
  • le développement de nouveaux matériaux polymères à partir de polyelectrolytes d’une part, ou de la modification chimique de séparateurs commerciaux d’autre part. L’ensemble des caractéristiques (physicochimiques, mécaniques, stabilité chimique en milieu oxydant…) des membranes obtenues seront évaluées.

Lieu de travail: LPPI - CY Cergy Paris Université, Neuville-sur-Oise
Profil du candidat

Etudiant(e) en master 2 ou élève-ingénieur(e) en dernière année, ayant une solide formation dans le domaine de la chimie des polymères, le (la) candidat(e) devra posséder de bonnes bases en synthèse de polymères et techniques de caractérisation des matériaux, ainsi qu’un goût prononcé pour l’expérimentation.

Compétences principales: Connaissance générale des méthodes de synthèse et de caractérisation des matériaux polymères.
Compétences annexes: Esprit de synthèse, autonomie, bonne communication orale et écrite.
Contact

Personnes à contacter et/ou pour candidater :
Les candidat(e)s devront transmettre un CV, une lettre de motivation, leurs relevés de notes de Master 1 à :

  • Linda Chikh : linda.chikh@cyu.fr
  • Thi Khanh Ly Nguyen: thi-khanh-ly.nguyen@cyu.fr
  • Odile Fichet : odile.fichet@cyu.fr
Synthesis and characterization of conjugated polymers for energy conversion application
Résumé du sujet


Due to finite resources and the use of fossil fuels, energy and environmental challenges have become a global burden. Furthermore, a large portion of global energy (over 60%) is lost to the environment as waste heat. Thermoelectric (TE) technology, which can convert waste heat straightly to electricity, is becoming increasingly popular. Inorganic semiconductors based on metal alloys are now the most advanced TE materials. However, inherent restrictions like as complex processing, high production costs, brittleness, and scarcity severely limit their application. Encouragingly, conjugated polymers are currently recognized as promising TE materials, as they are easy to process, light-weight, environment-friendly, flexible, abundant thus low cost, structurally tunable and suitable for large-area fabrication. However, started only from recent years, the research of organic TE materials is still at its childhood, with low performance and fragmental understanding hampering their commercialization. In this project we thus propose to investigate the role of different polymer structures on the TE properties, aiming to setting molecular-design guidelines for the next generation efficient TE materials. The project will cover different aspect of materials science such as synthesis, characterization of thermal, electrical, optical and electrochemical properties, thin film morphology and possibly fabrication of the corresponding nano organic thermoelectric devices.

What we offer

  • Access to a well-developed research infrastructure, including glovebox, AFM, SEM, RAMAN, Absorption, etc.
  • A research climate promoting collaboration and discussion within and across different fieldsof research
  • A stimulating and diverse environment for career development of young researchers
Profil du candidat
 
  • Master level student (M2R or the last year engineering school) with background in materials chemistry or related fields (organic chemistry, physical chemistry, material science).
  • High self-motivation and hard-work attitude are appreciated.
  • Hands-on experience in solution processing/characterization of conjugated materials and knowledge about semiconductor physics, organic solar cells or organic thermoelectrics are desirable but not mandatory.
Contact
 
  • Cover letter summarizing your background, research interests and professional project(maximum 1 page)
  • Curriculum Vitae including names and contact details of one to two references.
  • Copy of your master transcript
Please send the above-mentioned documents both to Dr. Suhao Wang (suhao.wang1@cyu.fr) and Dr. T.-T. Bui (tbui@cyu.fr)
Synthèse et caractérisation de micro-transducteurs à base de polymèresconducteurs électroniques pour application médicale
Résumé du sujet
Le projet ANR ROBOCOP vise à développer un implant cochléaire électroactif ayant pour but de faciliter son  implantation par le praticien. Une partie du projet vise donc à développer les matériaux électroactifs devant  être ultérieurement être intégré à l’implant. Ces matériaux1 déjà étudiés et décrits lors d’une collaboration précédente en le LPPI (CYU Cergy Paris Université) et l’IEMN (Lille), présentent une architecture tricouche constituée de deux électrodes de polymère conducteur (poly(3,4-éthylènedioxythiophène) :poly(styrène sulfonate) ou PEDOT :PSS) séparées par une membrane conductrice ionique. Lors d’une stimulation à faible voltage (<2V), ces matériaux électroactifs peuvent se déformer en flexion de manière électrochimiquement contrôlée (vidéo ci-contre)

Dans ce cadre, un stage de M2 est proposé au LPPI avec pour mission de synthétiser et caractériser ces matériaux à base de polymères conducteurs électroniques et de les rendre compatibles avec une application médicale en éliminant les produits toxiques susceptibles d’être relargués après implantation. Le travail de ce stage comprend donc la synthèse, la formulation et la caractérisation physico-chimique de ces matériaux électroactifs ainsi que des études plus spécifiques de vieillissement et d’identification de composés relarguables. Le(la) stagiaire sera formé(e) en particulier sur différents techniques de synthèse des réseaux de polymères et de matériaux conducteurs ioniques et électroniques (réseaux interpénétrés de polymères, photopolymérisation..) et leur caractérisation (DMA, DSC, TGA, traction, mesure de conductivité ..) ainsi sur les techniques d'élaboration de films minces et de matériaux électrostimulables. Il/elle sera amené(e) à travailler dans un projet de recherche multi-disciplinaire en participant aux réunions et aux interactions avec les différents partenaires.

1 K. Rohtlaid, GTM. Nguyen, C. Soyer, E. Cattan, F. Vidal, C. Plesse Advanced Electronic Materials, 2019, 5, 4, 1800948, https://doi.org/10.1002/aelm.201800948
Profil du candidat
 
  • Master 2 Chimie avec idéalement une spécialisation en chimie et physico-chimie des polymères. Des bases théoriques ou expérimentales sur les polymères conducteurs électronique et leurs applications sera un plus.
  • Excellente expression orale et écrite, capacité de compréhension de nouveaux concepts, autonomie et rigueur
  • Capacité à travailler en équipe dans le cadre d’un projet multidisciplinaire rassemblant chimistes, physiciens des microsystèmes, spécialistes de la modélisation, chirurgiens et entreprise dans le domaine du biomédical
Contact
 
  • Cedric Plesse (cedric.plesse@cyu.fr)
  • Tran minh Giao Nguyen (tran-minh-Giao.nguyen@cyu.fr)
Etudes de propriétés électrochimiques des polymères électroactifs en vue du développement de batterie « tout organique »
Résumé du sujet


Depuis quelques années, on a témoigné d’une explosion dans le développement des voitures électriques (presse, médias, publicités, etc.). Cependant, avec une consommation croissante, nous devront se préparer pour l’épuisement des ressources minérales. En effet, à ce jour, les principaux métaux dans les batteries lithium – ions (lithium, cobalt, manganèse et nickel) sont à très fort taux d’épuisement. Dans ce contexte, ce projet de stage vise à concevoir des nouvelles familles de molécules organiques et de polymères portant les groupements fonctionnels spécifiques, soi-disant « électro-actifs ». L’intérêt de cette génération de molécules se reposent sur la possibilité de moduler les propriétés électrochimiques, tels que le potentiel standard, par une simple modification de la structure chimique.

Dans cette direction, le(a) futur(e) stagiaire sera en charge de caractériser par des techniques électrochimiques dans un premier temps des monomères bi-rédox portant à la fois un groupement donneur d’électron (D ⇌ Dn+ + ne) et un groupement accepteur d’électron (A + me ⇌ Am–). Cette famille de molécule séduisante permettrait de construire par la suite une batterie organique symétrique avec le même matériau actif sur les 2 électrodes. Par conséquent, le mécanisme de fonctionnement ainsi de la procédure de fabrication de dispositif serait simplifié. Dans un second temps, des approches
électrochimiques seront proposées afin d’électrosynthétiser des polymères bi-redox ainsi de les déposer sur les collecteurs de courant. Le candidat devra optimiser les conditions de dépôt pour acquérir un film homogène de matière actif avec une épaisseur adaptée.Finalement, électrodes seront testés afin de déterminer leurs performances en stockage de l’énergie.

A l’issue de ce stage, le(a) futur(e) stagiaire aura des expériences en différent aspects de l’électrochimie (les techniques de caractérisation : voltammétrie cyclique, cycles de charge – décharge galvanostatique, spectroscopie impédance électrochimique ; ainsi que l’électropolymérisation)

Profil du candidat


Etudiant(e) en master 2 ou élève-ingénieur(e) en dernière année, ayant une solide formation dans le domaine de la chimie des polymères

Contact


Si vous êtes motivés et intéressés par ce projet de recherche, n’hésitez pas à nous transmettre votre candidature (CV avec les coordonnées d’une ou deux références + lettre de motivation + relevé de note du M1)

  • Dr Thuan PHAM (thuan-nguyen.pham-truong@cyu.fr)
  • Dr Thanh-Thuan Bui (tbui@cyu.fr)
Synthèse et caractérisation de matériaux organiques multi-redox pour les batteries organiques
Résumé du sujet


Depuis quelques années, on a témoigné d’une explosion dans le développement des voitures électriques (presse, médias, publicités, etc.). Cependant, avec une consommation croissante, nous devront se préparer pour l’épuisement des ressources minérales. En effet, à ce jour, les principaux métaux dans les batteries lithium – ions (lithium, cobalt, manganèse et nickel) sont à très fort taux d’épuisement. Dans ce contexte, ce projet de stage vise à concevoir des nouvelles familles de molécules organiques et de polymères portant les groupements fonctionnels spécifiques, soi-disant « électro-actifs ». L’intérêt de cette génération de molécules se reposent sur la possibilité de moduler les propriétés électrochimiques, tels que le potentiel standard, par une simple modification de la structure chimique.

Dans cette direction, le(a) futur(e) stagiaire sera en charge de caractériser par des techniques électrochimiques dans un premier temps des monomères bi-rédox portant à la fois un groupement donneur d’électron (D ⇌ Dn+ + ne) et un groupement accepteur d’électron (A + me ⇌ Am–). Cette famille de molécule séduisante permettrait de construire par la suite une batterie organique symétrique avec le même matériau actif sur les 2 électrodes. Par conséquent, le mécanisme de fonctionnement ainsi de la procédure de fabrication de dispositif serait simplifié. Dans un second temps, des approches
électrochimiques seront proposées afin d’électrosynthétiser des polymères bi-redox ainsi de les déposer sur les collecteurs de courant. Le candidat devra optimiser les conditions de dépôt pour acquérir un film homogène de matière actif avec une épaisseur adaptée.Finalement, électrodes seront testés afin de déterminer leurs performances en stockage de l’énergie.

A l’issue de ce stage, le(a) futur(e) stagiaire aura des expériences en (1) synthèse organique/ synthèse de polymère avec les techniques de caractérisation disponible au laboratoire (RMN), Analyse thermogravimétrique (ATG), Calorimétrie différentielle à balayage (DSC), spectroscopies d’absorption et d’émission) ; (2) caractérisation électrochimique (voltammétrie cyclique, voltampérométrie à impulsions différentielle)

Profil du candidat

Etudiant(e) en master 2 ou élève-ingénieur(e) en dernière année, ayant une solide formation dans le domaine de la chimie des polymères

Contact


Si vous êtes motivés et intéressés par ce projet de recherche, n’hésitez pas à nous transmettre votre candidature (CV avec les coordonnées d’une ou deux références + lettre de motivation + relevé de note du M1)

  • Dr Thuan PHAM (thuan-nguyen.pham-truong@cyu.fr)
  • Dr Thanh-Thuan Bui (tbui@cyu.fr)
Prédiction de la miscibilité des polymères : modélisation et confrontation expérimentale
Résumé  du sujet

Possibilité de poursuite de thèse financée par l’ED Sciences et Ingénierie de CY Cergy Paris Université

Une partie des recherches développées au LPPI concerne la synthèse et la caractérisation de réseaux interpénétrés de polymères (RIP) qui représente la seule voie d’élaboration de « mélanges à façon» de polymères qui soit stable dans le temps. Outre l’intérêt fondamental de l’élaboration de telles architectures, ces matériaux offrent d’importantes possibilités de valorisation, puisque, à leur stabilité dimensionnelle dans le temps, s’ajoutent des propriétés de résistance aux vieillissements chimique et physique[1,2]. La multiplication des combinaisons de polymères associés au sein de ces architectures nous a permis d’établir des bases fondamentales permettant de mieux comprendre l’influence des paramètres de synthèse sur la morphologie des matériaux obtenus et les propriétés qui en découlent[3,4]. Cette maîtrise nous permet aujourd’hui, de concevoir une large diversité de matériaux aux propriétés nouvelles et modulables, pour une application préalablement ciblée. Plus récemment, la synthèse de tels matériaux a été développée en 2D, à l’interface air-eau, et nous avons alors mis en évidence des propriétés de mélange significativement différentes de celles obtenues en 3D[5] .Aujourd’hui, pour continuer à proposer des solutions innovantes, il est important d’étayer notre compréhension des mécanismes de séparation de phase opérant lors de l’élaboration de tels mélanges de polymères, sachant que les combinaisons de polymères aux propriétés très différentes sont les plus difficiles à maîtriser, mais également les plus intéressantes. Un certain nombre de modèles physiques ont été développés ces dernières années afin de décrire la thermodynamique et la dynamique des mélanges de polymères[6,7,8]. L’objectif de ce sujet de stage de Master 2 Recherche sera ainsi, de confronter les modèles thermodynamiques existants aux résultats expérimentaux afin de les affiner et de mieux délimiter leurs domaines d’applications. En effet, avoir la capacité de prédire la compatibilité thermodynamique, ou non, de deux polymères est de la première importance pour de nombreuses applications.

1 L.H. Sperling,Adv. Chem. Am. Chem.soc.(1994) 3-34
2 S.P. Thomas and M.N. Alghamdi in "Micro- and Nano-structured Interpenetrating Polymer Networks: From Design to Applications" (2016) Eds:Wiley & Sons, 341-364
3 C.Vancaeyzeele, O. Fichet, S. Boileau, D. Teyssié, Polymer, 46(2006) 2046-2060
4 X. Wu, G.He, X.Yan,X. Li,, W. Xiao, X. Jiang, in "Micro- and Nano-structured Interpenetrating Polymer Networks: From Design to Applications" (2016) Eds:Wiley &Sons, 29-68
5 A. El Haitami, M. Goldmann, F. Cousin, G. Dosseh, S. Cantin; Langmuir 31 (23), 6395-6403 (2015).
6 Masnada, E.M., Julien, G., & Ling, D.R. (2014). Miscibility maps for polymer blends: Effects of temperature, pressure, and molecular weight. Journal of Polymer Science Part B: Polymer Physics, 52(6), 419-443.
7 Higgins, J.S.; Lipson, J.E.G.; White, R.P. Phil. Trans. R; Socic A 2010, 368, 1009-1025.
8 Clark, E.A. and Lipson, J.E.G. Polymer 2012, 53, 536-545.

 

Profil du candidat
 

Le candidat recherché aura une formation de physicien ou de physico-chimiste avec un intérêt pour la chimie des polymères. Il réalisera à la fois la modélisation et les vérifications expérimentales. Il devra ainsi avoir des compétences en thermodynamique, en physique statistique et un goût prononcé pour le travail à la paillasse afin de réaliser les vérifications expérimentales. Dans l’idéal, le candidat aura des notions de programmation (idéalement en C, mais le C++ ou le python pourront également être utilisés).

Contact


Pour toute candidature veuillez envoyer un email, comportant votre CV et vos notes de Master 1, aux adresses suivantes :

  • elian.masnada@cyu.fr
  • odile.fichet@cyu.fr
  • sophie.cantin-riviere@cyu.fr
Poursuite en Thèse


Le sujet proposé pourra être prolongé par une thèse financée par l’Ecole Doctorale n°417 Sciences et Ingénierie de CY Cergy Paris Université. Le sujet de stage sera alors renforcé par un autre axe de première importance pour l’étude des mélanges de polymères, à savoir la dynamique de séparation de phase dans ces mélanges. En effet, du fait du couplage entre les forces thermodynamiques et les mécanismes de relaxation, l’incompatibilité thermodynamique de deux polymères n’est pas suffisante pour qu’une séparation de phase se produise nécessairement[9]. L’étudiant en thèse étudiera à la fois d’un point de vue expérimental et théorique, les effets de la dynamique de séparation de phase. Cette thèse, prenant en compte les aspects thermodynamiques et dynamiques des mélanges de polymères, permettra alors, en déterminant la courbe binodale, d’identifier les paramètres expérimentaux pouvant stabiliser les mélanges (température de transition vitreuse, compositions, température, pression...) et de définir le mode de séparation de phase (nucléation/croissance ou décomposition spinodale) qui en découle afin de prédire la morphologie des mélanges de phases et donc ensuite les propriétés des matériaux. La partie dynamique de ce travail de thèse sera appliquée dans un premier temps à des mélanges de polymères en 2D, puis aux réseaux (semi-) interpénétrés de polymères. Enfin, si les puissances de calculs le permettent, une extension aux matériaux 3D sera réalisée. Les résultats de ces modélisations seront systématiquement confrontés à ceux obtenus expérimentalement, c’est-à-dire aux morphologies des phases détectées dans les mélanges de polymères réalisés en 2D en film de Langmuir et sous forme de matériaux 3D. Nous pourrons nous appuyer sur des associations déjà étudiées ou sur de nouvelles.

Encadrants :

  • Odile Fichet (Directrice de thèse)
  • Sophie Cantin (co-directrice de thèse)
  • Elian Masnada (co-encadrant)

9 Masnada, Elian. Mélange de polymère ou polymère-solvant: thermodynamique et dynamique à l'approche de la transition vitreuse. 2010. Thèse de doctorat. Lyon 1.
Caractérisation de supports en acier inoxydables 316L bio-fonctionnalisés et étude in vitro de leur influence sur le comportement cellulaire
Résumé du sujet

 Date limite de candidature le 1er Novembre 2021

  • Contexte

L’implantation de prothèses orthopédiques métalliques est de plus en plus fréquente du fait du vieillissement de la population et des accidents de la vie. Rien qu’en France les prothèses orthopédiques constituent un marché estimé à 500 millions d’euros qui ne cessent de croitre. Mais pour une partie de la population mondiale, l’accès à des prothèses techniquement élaborées et de dernières générations, est limité pour des raisons d’accessibilité à des soins onéreux et d’absence de prise en charge sociale. Pour répondre à ces enjeux, et dans un souci de facilitation d’accès au soin relatif à l’objectif de développement durable (ODD) 3 signé dans le cadre des accords de Paris par 193 pays des nations unies : il apparait indispensable de permettre à tous de vivre en bonne santé et promouvoir le bien-être à tout âge. Ainsi, il y a une réelle nécessité sociétale à mettre en œuvre de nouveaux implants métalliques qui combinent durabilité, de bonnes propriétés mécaniques, une excellente biocompatibilité ainsi qu’un coût abordable pour assurer l’accès universel aux médicaments et dispositifs médicaux.

  •  Sujet de stage

La fonctionnalisation de supports en acier inoxydable à faible coût à partir d’électrodépositions successives d’un film de polypyrrole (PPy) puis d’un dépôt de phosphate de calcium dopé au silicium a précédemment été réalisée par Soria. Hamdaoui[1] dans le cadre de son travail de doctorat effectué en co-encadrement au LPPI ainsi qu’à ERRMECe et publié dans Colloid and Interface Science Communications (IF 4,9). Nous développons désormais une bio-fonctionnalisation de nos supports en acier recouverts d’un film de PPy par électrodéposition de protéines matricielles dont la fibronectine et le collagène type I, impliqués dans les phénomènes d’adhérence et de différenciation cellulaire. Nous cherchons à caractériser les conséquences de différents modes d’électrodéposition ou d’électro-oxydation sur la structure et la fonctionnalité de protéines modèles d’adhérence cellulaire et à valider par l’étude du comportement cellulaire des liens de causalité structure/fonction. Le/la candidat/e recruté/e pour ce stage aura pour tâche de préparer les supports recouverts d’un film de PPy, d’étudier les conséquences de différents modes d’électrodéposition ou d’oxydation non seulement via l’étude de la conformation des protéines matricielles de référence mais aussi via l’analyse du comportement des cellules eucaryotes et/ou procaryotes cultivées à sa surface. Il/elle fera appel à des techniques d’électrochimie, de biochimie, d’imagerie et de culture cellulaire déjà maitrisées dans les deux structures d’accueil.

[1] Soria Hamdaoui, et al. An efficient and inexpensive method for functionalizing metallic biomaterials used in orthopedic applications. Colloid and Interface Science Communications, Elsevier, 2020, 37, 2
 

  • Laboratoires d’accueil

Le stage aura lieu conjointement dans deux laboratoires membres de la Fédération des Matériaux IMAT de CY Cergy Paris Université sur le site de Neuville sur Oise

  • Equipe de Recherche sur les Relations Matrice Extracellulaire (ERRMECe), https://errmece.cyu.fr/
  • Laboratoire de physicochimie des polymères et des interfaces (LPPI), https://lppi.cyu.fr/
Profil du candidat


Le/la candidat/e recherché/e est étudiant/e en master 2 ou en dernière année d’école d’ingénieur. Sa formation est axée sur la chimie, la biochimie, ou la biologie cellulaire. De bonnes capacités d’adaptation, de travail en équipe et une première expérience de stage en laboratoire de recherche seront appréciées.

Contact


Envoyer CV + Lettre de motivation à

  • Mathilde Hindié : mathilde.hindie@cyu.fr (PhD)
  • Séverine Alfonsi : severine.alfonsi@cyu.fr (PhD)